LA CRISTALLERIE D'ARQUES - Jeudi 21 septembre 2017

Image

Le beau temps est commandé, nous pouvons partir.

Au bout d'une heure et demie de route, je réserve une surprise aux personnes dans le car ; en effet, c'est mon anniversaire ! c'est tous ensemble que nous grignotons de petites viennoiseries, le trajet semblera moins long.

Nous arrivons sur le site de la cristallerie (entreprise grande comme 12 stades de France, gradins compris - 100 corps de métiers représentés).

Créée en 1825 suite à la fusion de plusieurs verriers de la région, la ville d'Arques a été choisie grâce à sa promiscuité avec le canal de Neufossé et des carrières avoisinantes. A l'origine la seule fabrication était les "Dame-Jeanne" (ces grosses bonbonnes en verre entourées de paille qui servaient au transport du vin et des alcools et étaient réalisées uniquement grâce aux souffleurs de verre). 

10565 personnes travaillent pour la cristallerie dans le monde dont 5200 à Arques. Chaque jour 3 millions d'articles sortent de cette usine, ce qui représente 190 000 tonnes de sable par an. L'usine tourne en continu 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 en 5 équipes - peu de femmes dans les ateliers. A ce jour l'entreprise possède 6 marques. Un peu de technique pour étoffer cette visite : les moules sont repolis toutes les 8 heures et restaurés tous les 250 000 articles. Les fours durent environ 8 ans. Comme vous avez pu le constater, c'est en partant d'une goutte de verre en fusion à 1500° C qu'en quelques minutes elle devient un article contrôlé, emballé et prêt à être expédié sur les lieux de vente.  La fabrication d'un verre à pied ou d'une chope de bière n'a plus de secret pour vous. Pour répondre aux exigences du marché, l'oxyde de plomb n'entre plus dans la fabrication du verre.

Après cette visite très intéressante nous partons pour le magasin où nous retrouvons l'ensemble des collections. La pause déjeuner est la bienvenue. Par suite d'un regrettable concours de circonstances le repas a été perturbé et je vous remercie tous et toutes de votre soutien (heureusement tout a été réglé dès le lendemain).

Nous changeons d'environnement et nous nous dirigeons vers l'écluse des Fontinettes, qui doit son nom aux petites fontaines qui bordent cette écluse longue de 144 mètres. Avant la création de cette écluse (dont la dénivellation est de 13 mètres) fonctionnait un ascenseur à bateaux, son exploitation a duré 80 ans et a cessé en 1967. Il fallait franchir 5 écluses avec des dénivellations allant jusqu'à 16 mètres sur une longueur de 18 kilomètres ; les péniches passaient en alternance : les 4 premiers jours réservés à la montée, les 3 derniers jours réservés à la descente. Les bateaux arrivant en milieu de semaine devaient attendre le début de la semaine suivante pour passer. Le trafic est d'environ 600 péniches de sable par mois (l'unique utilisateur étant la Cristallerie). Le sable d'une grande pureté provient de Belgique, il y a 3 quais de déchargement. Le passage de l'écluse dure environ 1/2 heure, celà nécessite 25000 m3 d'eau pour arriver au niveau. Elle peut accueillir des bateaux de très gros tonnage (jusqu'à 3000 tonnes).

La fin de notre journée, toujours ensoleillée approche. Qu'elle ne fut pas ma surprise et mon émotion, dans le car, d'être accueillie par vous tous, si gentiment pour me souhaiter mon anniversaire. GRAND GRAND MERCI A CHACUN.

J'espère que vous garderez un bon souvenir de ce moment passé tous ensemble.

A bientôt.

Votre accompagnatrice

Jacqueline

Ajouter un commentaire